« Transformer la médecine, c’est être capable de soigner mieux »

17-06-2021

Chez ALIMA (The Alliance for International Medical Action), nous co-construisons les projets et les parcours, ensemble, avec les acteurs locaux.
Rencontre avec le Dr Papys LAME, Responsable Médical pour le Service des Urgences d’ALIMA. Il nous raconte son parcours, la formation qu’il a pu suivre grâce à ALIMA, ainsi que sa vision des actions de terrain de l’ONG.

 

Quel est votre parcours et quand avez-vous rejoint ALIMA ?

Je suis médecin de formation et j’ai fait mes études à Kinshasa en République démocratique du Congo (RDC). J’ai plus de 12 ans d’expérience en médecine humanitaire.

J’ai rejoint les équipes ALIMA en 2015 comme coordinateur médical d’un programme de réponse aux urgences sanitaires dans la province du Katanga, en RDC, touchée par des épidémies de choléra, de rougeole et des déplacements de populations.

J’ai également occupé le poste de coordinateur médical au Cameroun où j’ai géré les projets de soins médicaux pour les réfugiés et déplacés au nord du pays avant de devenir Responsable médical du service des urgences en 2018, ce qui m’a amené à rejoindre le siège de l’ONG à Dakar.

 

Pouvez-vous nous donner plus de détails sur le système de bourses d’étude dont vous avez bénéficié ?

J’ai appris l’existence du programme FIFI (Fonds Individuel de Formation Internationale) en 2016 lors d’une mission au siège. Il s’agit d’un programme qui permet d’offrir des possibilités de formation diplômante pour les salariés d’ALIMA ou de ses ONG partenaires. ALIMA supporte la moitié du coût de la formation.

J’ai fait part de mon intérêt pour le programme, et choisi la formation. C’est comme cela que j’ai intégré le Master en santé publique de l’Institut de Santé Publique, d’Épidémiologie et de Développement à l’Université de Bordeaux. Le programme de formation comprenait le Master 1 et le Master 2. L’enseignement se faisait à distance avec 2 ou 3 regroupements à Bordeaux par an. J’ai validé la formation cette année, après 3 ans.

 

Pourquoi avez-vous voulu intégrer ce programme de formation ? Qu’est-ce que cela vous a apporté ?

Quand j’ai décidé d’intégrer le programme, cela faisait 10 ans que je travaillais dans l’humanitaire. J’ai pu acquérir beaucoup d’expérience sur le terrain mais il me manquait des notions théoriques liées à la santé publique. La formation classique de médecine nous apprend à soigner les malades individuellement mais je voulais développer une vision plus large des enjeux sanitaires. Par ailleurs, ALIMA est une organisation très engagée sur la recherche et beaucoup de personnels médicaux ne sont pas assez formés sur ce volet. Cette formation m’a permis de développer mes connaissances en épidémiologie. Je me sens dorénavant plus outillé pour travailler par exemple sur l’essai clinique que l’on a conduit en RDC ayant pour objectif de trouver un traitement efficace contre la maladie à virus Ebola.

 

Qu’est ce que signifie pour vous transformer la médecine humanitaire ?

Pour moi, transformer la médecine humanitaire c’est être capable de faire toujours mieux dans notre métier de médecin humanitaire, en apportant les moyens et les connaissances nécessaires pour pouvoir prodiguer des soins de qualité aux patients. La médecine humanitaire s’est beaucoup améliorée en 20 ans, que ce soit sur la prise en charge elle-même ou sur la conception des interventions.

Transformer de la médecine humanitaire c’est être capable de soigner mieux. C’est aussi diffuser ces nouveaux acquis, partager les façons de faire qui fonctionnent afin que d’autres puissent faire de même et en faire profiter le plus grand nombre.

Vous souhaitez construire un parcours dans l’humanitaire et favoriser l’implication des populations locales dans la construction de projets ? Rejoignez ALIMA !

 

 


Photo de couverture : Dr Papys Lame devant les CUBEs (Chambres d’Urgence Biosécurisées pour les Épidémies) mises en place par ALIMA à Beni, en République démocratique du Congo, pour répondre à l’épidémie d’Ebola de 2018. © Jennifer Lazuta / ALIMA

Contactez-nous au Sénégal

 Route des Almadies,
Lot n° 22 zone 9
BP 15530, Dakar, Sénégal

Contactez-nous en France

15, rue des immeubles industriels
75011 Paris
+33 (0)1 40 33 95 19

Contactez-nous aux USA

One Whitehall Street, 2nd Fl,
 New York NY 10004
+1 (646) 619-9074
Contactez-nous au Sénégal
 Route des Almadies,
Lot n° 22 zone 9
BP 15530, Dakar, Sénégal
office@alima.ngo
Contactez-nous en France
15, rue des immeubles industriels
   75011 Paris France.
+33 (0)1 40 33 95 19
office@alima.ngo
Contactez-nous aux USA
One Whitehall Street, 2nd Fl,
    New York NY 10004, USA
+1 (646) 619-9074
info.usa@alima.ngo

Association Loi 1901 - Numéro d’enregistrement et SIREN : 831 620 398

 

Si vous êtes imposable sur le revenu, vous bénéficiez d’une réduction d’impôts de 75% du montant de votre don dans la limite de 1 000 euros. Au-delà, la réduction est de 66%, dans la limite de 20% de votre revenu imposable.

Tant que le monde entier n’est pas bien vacciné, le coronavirus reste un danger pour tout le monde.. Grâce à l'aide internationale, des millions de doses ont parcouru des milliers de kilomètres. Ensemble, parcourons les derniers mètres. Ensemble, vaccinons.

Un don de 100 € permet de vacciner 10 personnes.