ACCÈS À L’OXYGÈNE

L’accès à l’oxygène médical en Afrique est une problématique chronique aux conséquences lourdes. Des décennies de sous-investissement dans la prévention, le diagnostic et le traitement des maladies respiratoires font que de nombreux systèmes de santé manquent d’équipement, d’oxygène et de ressources humaines qualifiées. Avant même la pandémie de COVID-19, à peine la moitié des besoins en oxygène était couverte dans la plupart des pays à revenus moyens et faibles. Depuis, l’accès à l’oxygène est devenu une priorité absolue puisqu’il s’avère être une réponse essentielle dans le traitement des cas graves et critiques de la maladie.

Contexte

L’oxygénothérapie est une réponse essentielle pour la prise en charge clinique des patients en détresse respiratoire. Pourtant, en Afrique, de nombreuses personnes n’y ont pas accès en raison, notamment d’un approvisionnement limité et de la faiblesse des systèmes de santé. La demande d’oxygène est élevée et les goulots d’étranglement du marché empêchent un approvisionnement rapide.

Garantir l’approvisionnement en oxygène médical et mettre en place les infrastructures adéquates pour que les pays puissent rapidement étendre l’utilisation de l’oxygène pendant la période de COVID-19, et au-delà, permet de sauver des vies.

C’est l’objectif du projet “Breath for All”, rendu possible grâce au soutien financier d’Unitaid. Développé par ALIMA pour améliorer l’accès à l’oxygène au Mali, en Guinée, au Soudan et au Burkina Faso, il vise à augmenter la production d’oxygène et à décentraliser ses sources pour que chaque patient souffrant d’une détresse respiratoire puisse être correctement pris en charge.

6,3 millions

d’enfants de moins de 5 ans risquent de mourir des suite d’une pneumonie entre 2020 et 2030 si les tendances se confirment

(UNICEF 2020)

3 respirateurs

seulement sont disponibles pour toute la République centrafricaine

177 000

enfants de moins de 5 ans atteints d’infection respiratoires aiguës pris en charge par nos équipes en 2021

La réponse ALIMA

Le projet Breath for All permet de renforcer l’accès à l’oxygène aux trois niveaux de la pyramide sanitaire dans quatre pays d’Afrique subsaharienne : Soudan, Burkina Faso, Mali et Guinée avec des solutions adaptées au contexte et durables afin de réduire la mortalité liée à la COVID-19. Ce projet vise à augmenter la production d’oxygène et à décentraliser ses sources pour que chaque patient souffrant d’une détresse respiratoire puisse être correctement pris en charge.

Plus précisément, ALIMA soutient la prise en charge des patients en fournissant du matériel, de l’oxygène, des ressources humaines et une expertise technique permettant de former le personnel de santé à l’oxygénothérapie, y compris à l’entretien des équipements et à la gestion de la chaîne d’approvisionnement.

Le projet Breath for All propose 5 axes stratégiques :

  1. Évaluation du site (capacité d’approvisionnement en oxygène, installation de générateurs d’oxygène PSA)
  2. Fourniture de matériel et réparation ou réhabilitation des équipements
  3. Formation à la maintenance curative et préventive
  4. Formation au bon usage de l’oxygène
  5. Fourniture de dispositifs médicaux, d’équipements, de médicaments, de tests rapides COVID-19, de matériel médical
Oxymètre de pouls

Photo  © Cora Portais / ALIMA

Nos activités

Concentrateurs d'oxygène
La réhabilitation

Au niveau des grands hôpitaux où ALIMA intervient, des centrales de production d’oxygène en panne sont réhabilitées grâce à l’expertise de notre partenaire Build Health International (BHI). Ainsi les patients peuvent être pris en charge sur place, plus rapidement.

Formation
Le soutien technique et la formation

Dans les hôpitaux de zones rurales, l’accès à l’oxygène est rendu pérenne et autonome grâce à la mise en place d’énergie solaire avec le soutien technique d’Electriciens Sans Frontières (ESF) et la formation des techniciens pour la maintenance. Ce système permet de rendre l’oxygène disponible, même dans les zones les plus reculées.

Urgences médicales
La décentralisation

Enfin, les sources d’oxygène sont décentralisées sous forme de stations mobiles au niveau des centres de santé des zones reculées, pour que chaque patient ayant une détresse respiratoire puisse être transporté vers l’hôpital sous oxygène.

Actualités liées

Photo de couverture © Benita Nnachortam / ALIMA

Engagez-vous avec ALIMA!

big 6b17b4941a0bcaaa84c1f738fcc060c0

Aidez-nous à sauver plus de vies en faisant un don

John Wessels ALIMA 1

Devenez membre d'ALIMA et participez à nos projets

ALEXIS HUGUET ALIMA 2

Rejoignez-nous pour transformer la médecine humanitaire !

faire un don