CONFLITS ET POPULATIONS DÉPLACÉES 

Dans ses zones d’intervention, ALIMA répond aux besoins des populations déplacées en raison de persécutions, de conflits, de violences, ou de violations des droits de l’homme. L’organisation fournit des soins médicaux et une prise en charge psycho-sociale à celles et ceux victimes de crises humanitaires.

Contexte

Selon le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (UNHCR), le nombre de personnes déplacées de force d’un pays à un autre, ou à l’intérieur de leur propre pays, a presque doublé au cours des dix dernières années ; on comptait 41 millions de personnes déplacées de force en 2010, et le chiffre était de 89,3 millions à la fin de 2021. Il s’agit du nombre le plus élevé jamais enregistré (Source : UNHCR). 

Les personnes considérées comme déplacées sont forcées de fuir ou de quitter leur lieu de résidence habituelle, soit en franchissant une frontière internationale, soit en se déplaçant à l’intérieur de leur propre pays, notamment en raison d’un conflit armé, de situations de violence généralisée, de violations des droits de l’homme ou de catastrophes naturelles. 

100 millions

de personnes étaient déracinées à travers le monde en mai 2022, en raison de la persécution, des conflits, des violences, des violations des droits humains ou d’événements troublant gravement l’ordre public. Fin 2021, ce chiffre était de 89,3 millions.

44%

 des déplacés de force dans le monde se trouvent en Afrique. Sur ce continent, les conflits entraînent des niveaux records de déplacement avec 36 millions de personnes déplacées en 2022. (Centre d’études stratégiques de l’Afrique).

La réponse ALIMA

Les déplacements forcés provoquent des cycles de vulnérabilité et constituent une source de stress post-traumatique. Au sein des camps informels, l’accès à la nourriture, à l’eau, à l’assainissement et aux soins de santé est limité. Dans plusieurs de ses pays d’intervention qui subissent de telles situations, les équipes ALIMA assurent une prise en charge médico-nutritionnelle, gèrent les urgences pédiatriques, et assurent un accompagnement en santé mentale et un soutien psychosocial pour les populations déplacées ou réfugiées.

Nos activités

malnutrition
Prise en charge médico-nutritionnelle

ALIMA soigne les enfants déplacés souffrant de malnutrition aiguë sévère avec complications, comme le paludisme, les détresses respiratoires et les anémies, et leur apporte des soins spécialisés afin d’améliorer leurs chances de récupération et de survie. De plus, les équipes organisent des ateliers pour sensibiliser les familles déplacées aux bonnes pratiques en matière de santé et de nutrition.

Formation
Santé maternelle

Parmi les populations déplacées, les femmes enceintes sont particulièrement fragiles. Pour cela, elles ont accès à des consultations prénatales et postnatales gratuites, à des accouchements assistés et à des consultations au planning familial.

Urgences médicales
Urgence pédiatriques

Les équipes médicales d’ALIMA prennent en charge les enfants qui nécessitent des soins immédiats sous peine de conséquences graves pour leur santé, voire pour leur vie.

Santé mentale
Soutien psychosocial

Pour soutenir les personnes déplacées, ALIMA déploie des activités de premier secours psychologique, de prise en charge spécifique des psychotraumatismes, et de psycho stimulation  à destination des enfants.

Vaccination
Vaccination

En plus de la vaccination de routine, pendant la crise de COVID-19, ALIMA a donné accès à la vaccination au sein de camp de déplacés, comme en Mauritanie ou au Tchad par exemple.

Photo de couverture © Daniel Beloumou / ALIMA

Actualités liées

Engagez-vous avec ALIMA!

big 6b17b4941a0bcaaa84c1f738fcc060c0

Aidez-nous à sauver plus de vies en faisant un don

John Wessels ALIMA 1

Devenez membre d'ALIMA et participez à nos projets

ALEXIS HUGUET ALIMA 2

Rejoignez-nous pour transformer la médecine humanitaire !

faire un don