FIEVRES HEMORRAGIQUES VIRALES

Ebola, fièvre de Lassa, fièvre de la vallée du Rift… ces fièvres hémorragiques virales constituent des maladies graves, particulièrement mortelles. ALIMA apporte son expertise pour protéger et soigner les populations affectées par ces fièvres, ainsi que pour trouver des traitements et vaccins efficaces grâce à ses actions de recherche.

Contexte

Les fièvres hémorragiques virales (FHV) sont causées par un virus et peuvent s’accompagner d’une hémorragie. Elles sont nombreuses (fièvres de Lassa, Crimée-Congo, Vallée du Rift, Ebola, Marburg…). Leur létalité est importante : jusqu’à 90% des malades en meurent. Pour la plupart de ces fièvres, il n’existe ni vaccin ni traitements médicamenteux spécifiques.

Selon le type de virus, ces infections sont transmises soit par contact direct avec la peau, soit par contact avec le sang ou les liquides biologiques provenant de la personne infectée.  Par ailleurs, les déjections et urines de rongeurs infectés, les piqûres et morsures d’insectes sont aussi des facteurs/causes de transmission de certaines FHV.

Les symptômes varient d’une FHV à l’autre, mais comprennent en général de la fièvre, des vomissements, des douleurs musculaires et courbatures, des saignements de la bouche, du nez ou d’autres organes.

La plus connue des FHV est la maladie à virus Ebola, mais beaucoup d’autres tuent en silence dans nos pays d’intervention, à l’instar de la fièvre de Lassa au Nigeria ou encore de celle de Crimée-Congo au Mali.

2

En 2019, ALIMA a répondu à deux épidémies de fièvres hémorragiques : fièvre de Lassa au Nigeria et maladie à virus Ebola en République démocratique du Congo

315

patients ont été admis dans notre Centre de Traitement contre la fièvre de Lassa au Nigeria et 780 cas confirmés d’Ebola ont été soignés par ALIMA en 2019

28

CUBEs ont été déployées pour la prise en charge des patients atteints d’Ebola en République démocratique du Congo en 2019

La réponse ALIMA

ALIMA a développé une expertise particulière dans la gestion des fièvres hémorragiques virales, expertise acquise lors des réponses aux épidémies d’Ebola en Guinée (2014 à 2016) et en République démocratique du Congo (2018 à 2020) , à la fièvre de la vallée du rift au Niger (2016) ainsi qu’à l’épidémie de fièvre de Lassa au Nigeria (2018 à 2020).
Grâce à cette expertise, nos équipes se mobilisent au quotidien pour lutter contre les fièvres hémorragiques virales, telles que Ebola et Lassa.

Préparation et prévention 

Depuis août 2018, la République démocratique du Congo fait face à la deuxième épidémie d’Ebola la plus importante du monde. Sachant le risque de propagation transfrontalière élevé, ALIMA et ses partenaires organisent des formations pour les agents de santé des pays limitrophes afin qu’ils soient prêts à accueillir et à traiter des patients atteints d’Ebola.

Par ailleurs, ALIMA met aussi en place des mesures de prévention en sensibilisant les communautés aux bonnes pratiques pour éviter de contracter ces fièvres.

Traitements et recherche

ALIMA travaille en collaboration avec les Ministères de la Santé, l’Organisation mondiale de la Santé et différents acteurs de la recherche pour déployer des interventions médicales combinant réponses aux urgences, recherche et innovation, mais aussi collaboration avec les communautés et acteurs locaux.

  • Guinée depuis 2015 : mise en place de programmes de recherche sur la vaccination contre le virus Ebola (PREVAC, PREVAC UP et Ebovac) en partenariat avec l’INSERM (Institut national de la santé et de la recherche médicale) et l’Institut National Américain de l’allergie et des maladies infectieuses (NIAID/NIH).
  • République démocratique du Congo (RDC) depuis 2018 :  ouverture de trois Centres de Traitement Ebola et de quatre Centres de Transit Intégrés pour les patients atteints d’Ebola. ALIMA a également largement participé à un essai clinique qui a permis  d’identifier deux traitements en collaboration avec l’Organisation mondiale de la Santé, l’Institut National de Recherche Biomédicale de la RDC, et le NIAID/NIH.
  • Nigeria depuis 2018 : prise en charge des patients atteints de la fièvre de Lassa, en collaboration avec le Centre Nigérian du Contrôle des Maladies. En parallèle, ALIMA et ses partenaires (INSERM, ALERRT et l’Université d’Oxford) mènent deux programmes de recherche en vue d’une meilleure prise en charge de la maladie de la fièvre de Lassa.

Innovation

Aujourd’hui, nos équipes utilisent la CUBE (Chambre d’Urgence Biosécurisée pour les Épidémies), une innovation conçue par ALIMA afin de faciliter les soins aux patients atteints de maladies hautement contagieuses comme Ebola. Grâce à ce dispositif, les soignants et les hygiénistes ne doivent plus systématiquement s’équiper de combinaisons de protection pour prodiguer des soins. Ces chambres individuelles et transparentes humanisent aussi l’hospitalisation des malades.

* Photo de couverture © Etinosa Yvonne / ALIMA

Préparation à une épidémie d’Ebola au Soudan du Sud

Notre réponse aux fièvres hémoragiques virales

Actualités liées

Engagez-vous avec ALIMA!

big 6b17b4941a0bcaaa84c1f738fcc060c0

Aidez-nous à sauver plus de vies en faisant un don

John Wessels ALIMA 1

Devenez membre d'ALIMA et participez à nos projets

ALEXIS HUGUET ALIMA 2

Rejoignez-nous pour transformer la médecine humanitaire !