• a

ALIMA et ses partenaires de la plateforme se mobilisent pour la lutte contre Ebola

11-09-2014

L’épidémie de la maladie à virus Ebola en Afrique de l’Ouest atteint une expansion et une ampleur sans précédent, avec une croissance extrêmement rapide et une extension géographique inquiétante. Première épidémie d’Ebola dans la zone, elle a été confirmée début mars en Guinée, puis au Liberia, en Sierra Leone, au Nigeria et enfin au Sénégal.

L’OMS a ainsi déclaré une « urgence de santé publique de portée internationale » début août. L’OMS fait alors une première estimation et affirme que l’épidémie pourrait entraîner plus de 20 000 cas et durer de 6 à 9 mois. Cette projection est néanmoins potentiellement largement sous-estimée. Cette épidémie a un triple impact : forte létalité directe, réduction drastique de l’accès aux soins (mortalité indirecte), et l’instauration d’un climat de peur.

« ALIMA et la plateforme régionale d’ONG médicales ont leur rôle à jouer dans la réponse à l’épidémie d’Ebola. Les Etats disposant de ressources et de moyens spécialisés, les ONG et les organisations de la sous-région doivent se mobiliser » a déclaré Thierry Allafort-Duverger, président d’ALIMA. Les moyens d’ALIMA et de ses partenaires sont pour l’instant restreints. « Nous faisons notre possible dans la limite de nos capacités actuelles déjà très prises par nos projets en Centrafrique, en RDC et au Sahel » a déclaré Allafort-Duverger. « Vu l’ampleur prise par l’épidémie depuis quelques semaines, nous sommes à la recherche de ressources humaines qualifiées pour renforcer nos équipes et nous recherchons du soutien financier pour lancer nos activités. »

L’approche d’ALIMA se décline en 3 phases progressives :

  • renforcement des mesures de prévention et de précaution au Mali pour accompagner les autorités dans leur plan de contingence
  • proposition d’appui au Sénégal selon les besoins identifiés par les autorités sénégalaises notamment dans les régions les plus à risque.
  • mission exploratoire dans une zone à identifier selon l’évolution de l’épidémie et des besoins d’ici 2 à 3 semaines.

La première phase est déjà en cours avec l’envoi d’équipes supplémentaires et des kits médicaux au Mali pour assurer les mesures de précaution. En partenariat avec l’ONG médicale malienne AMCP, ALIMA participe à la mise en œuvre du plan de contingence des autorités. L’objectif est de mettre en place des capacités d’identification et d’isolation dans les structures santé (distribution de kit d’hygiène, installation de salle d’isolation, formation à la conduite à tenir face à un cas suspect). ALIMA et l’AMCP travaillent également pour garantir la continuité des soins dans les structures de santé déjà appuyées par le projet régulier. Cette action consiste en de la formation du personnel médical et l’équipement en matériel d’hygiène (gants, chlore, kit hygiène). Les projets menés par ALIMA et l’AMCP sont déjà très importants au Mali : plus de 6 hôpitaux et 136 centres de santé qui prévoient de prendre en charge plus de 240,000 patients dont 14 000 en hospitalisation.