Face à l’urgence climatique, l’ONG médicale ALIMA s’engage

07-01-2021

« Le changement climatique va à la fois impacter massivement les besoins humanitaires dans nos zones d’intervention mais aussi nous obliger à repenser notre façon d’intervenir. Nous devons donc, dès maintenant, adopter de bonnes pratiques pour être un acteur responsable », soutient le Dr Moumouni KINDA, directeur des opérations d’ALIMA.

ALIMA

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Dakar, le 7 janvier 2021

 

Face à l’urgence climatique, l’ONG médicale ALIMA s’engage

 

ALIMA (The Alliance for International Medical Action) décide d’inscrire dans sa Charte et dans son cadre stratégique son engagement à intégrer l’impact du changement climatique dans ses projets médicaux, à réduire son empreinte écologique, et à être transparente sur les progrès réalisés.

Inquiète des conséquences du changement climatique sur la vie et la santé des populations vivant dans ses zones d’action en Afrique subsaharienne, et prenant toute la mesure de la crise écologique historique et du consensus scientifique qui s’y attache, ALIMA prend un engagement fort pour contribuer à lutter contre le changement climatique et ses conséquences auprès des plus vulnérables.

C’est pourquoi ALIMA a cosigné une Déclaration d’Engagement des organisations humanitaires pour le climat aux côtés de neuf autres organisations membres du Réseau Environnement Humanitaire, et a également rejoint le Climate Action Accelerator (CAA), initiative dont elle souhaite devenir un acteur pivot.

 

L’Afrique subsaharienne subit des conséquences injustement disproportionnées à son niveau de contribution au réchauffement climatique

La contribution du continent africain aux gaz à effets de serre est à ce jour très limitée. Bien que dernier contributeur au réchauffement climatique, l’impact subi et sa vulnérabilité le placent injustement en première ligne.

Proches des populations locales, les professionnels humanitaires d’ALIMA, dont 98% sont Africains, alertent sur les conséquences de la crise écologique qu’ils observent au quotidien sur les communautés. Sécheresses et pluies torrentielles promettent d’être encore plus fréquentes, plus intenses, dévastant les cultures, nourrissant des tensions sociales inévitables et provoquant des déplacements de population majeurs. Par ailleurs, une augmentation du nombre de personnes souffrant de malnutrition et de la récurrence de certaines maladies comme la dengue, la fièvre de la vallée du Rift est malheureusement inévitable.

 

Assumer sa responsabilité environnementale et continuer d’agir auprès des premières victimes du changement climatique

« Le changement climatique va à la fois impacter massivement les besoins humanitaires dans nos zones d’intervention mais aussi nous obliger à repenser notre façon d’intervenir. Nous devons donc, dès maintenant, adopter de bonnes pratiques pour être un acteur responsable », soutient le Dr Moumouni KINDA, directeur des opérations d’ALIMA.

 

Pour ALIMA, cet engagement se traduit par des objectifs concrets, comme la mesure régulière et la réduction de 50% de son empreinte carbone d’ici 2030, l’initiation de projets de recherche et de partenariats avec des institutions spécialisées en Afrique permettant d’innover dans les domaines de la malnutrition, de la pollution urbaine et des maladies vectorielles, ou encore une meilleure anticipation des besoins humanitaires liés au dérèglement climatique.

 

En cohérence avec sa logique d’alliance, ALIMA rejoint le Climate Action Accelerator et en devient un acteur pivot

L’initiative Climate Action Accelerator vise à coaliser plusieurs grandes organisations du secteur de l’aide, à les accompagner pour concrétiser leur réduction d’émissions de CO2 au sein d’une démarche environnementale élargie, et à construire une communauté de pratique en la matière.

Souhaitant jouer un rôle actif dans l’objectif de réduction de l’empreinte écologique du secteur humanitaire, ALIMA partagera avec la communauté du CAA son expérience et ses outils pour contribuer à la recherche de solutions et d’approches durables face à la crise écologique, et s’engage à une transparence sur les résultats atteints.

ALIMA promouvra également auprès de ses partenaires et parties prenantes les actions menées pour lutter contre la crise écologique et encouragera la mobilisation de fonds publics et privés pour les soutenir.

« Le dérèglement climatique nous impose une prise de conscience radicale et un changement dans notre façon de travailler, en renforçant encore davantage la localisation des solutions, des actions et des décisions, et en anticipant l’augmentation des besoins liés à ces crises. Penser ensemble action humanitaire d’urgence et urgence environnementale est incontournable », affirme Henri Leblanc, directeur général-adjoint d’ALIMA.

Télécharger le communiqué de presse

 

À propos d’ALIMA
Basée à Dakar, Sénégal, ALIMA (The Alliance for International Medical Action) est une ONG médicale internationale qui propose un nouveau modèle humanitaire : apporter une réponse aux situations d’urgences médicales en Afrique grâce aux compétences présentes localement.
www.alima.ngo@ALIMAong

 

Contacts presse :

ALIMA (Dakar)
Clémentine Colas-Responsable Communication
clementine.colas@alima.ngo
+221766448347 / +33687271296 (WhatsApp)

Vae Solis Communications (Paris)
Alissa Joly
alissa.joly@vae-solis.com

 

Photo  de couverture : Tchintabaraden, Niger. © Mamadou Diop / ALIMA

Contactez-nous au Sénégal

Route de l'Aéroport,
Rue NG 96
BP: 15530. Dakar, Sénégal

Contactez-nous en France

15, rue des immeubles industriels 75011 Paris
+33 (0)1 40 33 95 19

Contactez-nous aux USA

One Whitehall Street, 2nd Fl,
 New York NY 10004
+1 (646) 619-9074
Contactez-nous au Sénégal
Route de l'Aéroport, Rue NG 96
   BP: 15530. Dakar, Sénégal
office@alima.ngo
Contactez-nous en France
15, rue des immeubles industriels
   75011 Paris France.
+33 (0)1 40 33 95 19
office@alima.ngo
Contactez-nous aux USA
One Whitehall Street, 2nd Fl,
    New York NY 10004, USA
+1 (646) 619-9074
info.usa@alima.ngo

Association Loi 1901 - Numéro d’enregistrement et SIREN : 831 620 398

 

Si vous êtes imposable sur le revenu, vous bénéficiez d’une réduction d’impôts de 75% du montant de votre don dans la limite de 1 000 euros. Au-delà, la réduction est de 66%, dans la limite de 20% de votre revenu imposable.