ALIMA dévoile sa feuille de route environnementale 2030

16-12-2021

Dakar, le 16 décembre 2021 – Lutter contre le dérèglement climatique, c’est prévoir l’humanitaire de demain.
Consciente des conséquences du changement climatique, notamment sur la santé des populations vivant dans ses zones d’intervention, ALIMA (The Alliance for International Medical Action) s’engage à réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 50% d’ici 2030, une démarche co-construite avec le Climate Action Accelerator (CAA).

L’ONG médicale humanitaire, par sa mission de fournir des soins de santé de qualité aux personnes les plus vulnérables lors de situations d’urgences et de crises – parfois d’origine climatique – s’est engagée depuis  un an  dans une démarche environnementale, en amendant sa Charte et en y inscrivant son engagement à intégrer la responsabilité environnementale dans ses projets médicaux. 

 

Selon le rapport des Nations Unies paru en Octobre 2021, plus de 100 millions d’africains sont menacés par le réchauffement climatique d’ici à 2030 contribuant à aggraver l’insécurité alimentaire, la pauvreté et les déplacements de populations – urgences pour lesquelles ALIMA lutte en première ligne. 

 

Henri Leblanc, Directeur Général-Adjoint d’ALIMA : “Forte de la mobilisation de ses équipes, ALIMA est parvenue, en moins d’un an, à réaliser son premier bilan carbone, et à déterminer une trajectoire ambitieuse de réduction de son empreinte carbone et d’adaptation de ses pratiques les plus polluantes afin de prendre ses responsabilités face à l’urgence climatique.”

 

ALIMA adopte une ambitieuse trajectoire de réduction des émissions GES sans remettre en question sa mission médicale

 

La  feuille de route présente 20 solutions concrètes, excluant tout recours à des compensations carbone – pour réaliser sa trajectoire de réduction de 50% ses émissions de GES et d’optimisation de la gestion de ses déchets d’ici 2030. Aux côtés du Climate Action Accelerator, ALIMA a déterminé une trajectoire sur 9 ans se laissant la possibilité d’un ajustement tous les 3 ans permettant de prendre acte des progrès, des difficultés, et des opportunités d’accélérer.

 

Pour une organisation humanitaire médicale telle qu’ALIMA, les sources d’émissions de gaz à effet de serre sont très concentrées. Les 3 postes d’activités – achats et immobilisations, transports et énergie dans les bâtiments – représentent 97% de l’ensemble des émissions carbone de l’ONG.

 

De ce fait, ALIMA s’engage, en outre, à : mettre en place des critères environnementaux d’achats exigeants ; maximiser le passage du fret aérien au fret maritime pour l’approvisionnement de ses projets ; rationaliser les déplacements du personnel, notamment par avion ; passer à l’énergie renouvelable par défaut pour alimenter les bâtiments et le matériel ; mettre en oeuvre une politique “zéro déchets – zéro plastique à usage unique”.

La feuille de route dévoilée par ALIMA comporte également une évaluation des moyens humains, techniques et financiers indispensables à l’adaptation de son modèle d’action.  

 

ALIMA s’engage dans une démarche collective

 

Fidèle à son mode opératoire fondé sur le partenariat, ALIMA a construit sa feuille de route en collaboration étroite avec les équipes du  Climate Action Accelerator, initiative dont l’objectif est d’accompagner des organisations comme ALIMA à enclencher concrètement leur transition environnementale. Sa feuille de route s’est également construite en associant étroitement l’ensemble des équipes d’ALIMA à travers une plateforme collaborative, privilégiant les retours d’expérience de chacun.   

 

En partageant de manière transparente son expérience et ses outils et en témoignant de ses avancées et de ses défis, ALIMA espère entraîner ses partenaires opérationnels et les acteurs de son écosystème sur la voie d’un engagement environnemental exigeant. 

 

Dr Kader Issaley, Directeur des  Opérations ALIMA : “La vulnérabilité du continent africain face au changement climatique nous impose de passer rapidement à l’action et de changer radicalement nos façons de travailler. Dans une perpétuelle perspective d’amélioration de nos pratiques et riches de notre collaboration avec nos partenaires locaux, c’est avec une grande détermination que nous repensons collectivement l’aide humanitaire.”

 

 

A propos d’ALIMA

 

ALIMA (The Alliance for International Medical Action) est une ONG médicale humanitaire créée en 2009, qui a pour objectif de fournir des soins de santé de qualité aux personnes les plus vulnérables, en zone de forte mortalité lors de situations d’urgence et de crises. ALIMA s’appuie sur un mode opératoire fondé sur le partenariat avec des acteurs humanitaires nationaux et les communautés locales, et s’est ainsi imposée comme un acteur incontournable de l’humanitaire médical en Afrique. L’ambition d’ALIMA est de révolutionner l’aide médicale d’urgence et de transformer la médecine humanitaire en favorisant la recherche, l’innovation pour renforcer l’impact des actions humanitaires. En 12 ans, ALIMA a soigné plus de 7 millions de patients dans 14 pays et a lancé plus de 30 projets de recherche, notamment sur la malnutrition, le paludisme, la maladie à virus Ebola, la COVID-19 et la fièvre de Lassa. 

A propos du CAA

Association à but non lucratif, le Climate Action Accelerator vise à amplifier la mise en œuvre de solutions pour le climat auprès des organisations de l’aide, de la santé et de l’éducation. Leur mission est de contribuer au basculement du plus grand nombre de ces organisations vers la réduction directe de moitié de leurs émissions d’ici 2030, conformément à l’accord de Paris.

 

 

Contacts média 

Sébastien Rouichi-Gallot, 06 64 51 25 56, sebastien@wearecitizens.eu  

Marion Rajaonah, 06 74 26 56 43, marion@wearecitizens.eu 

 

Photo d’illustration : © Sylvain Charkaoui / ALIMA

faire un don