• a

NIGERIA : « Ces centres de santé nous sauvent la vie »

20-12-2021

Au Nigeria, ALIMA soigne les personnes déplacées suite au conflit.

La persistance de plus d’une décennie de conflit armé au Nigeria a fortement contribué à détériorer la situation humanitaire, notamment dans le nord-est du pays. Dans l’État de Borno, on compte plus de 1,3 million de déplacés à l’intérieur du pays.* À Maiduguri, capitale de l’État, 382 876 personnes déplacées ont été enregistrées. 273 159 se trouvent dans des camps formels et 109 717 dans des camps informels.** L’accès à la nourriture, à l’eau, aux soins de santé ou à l’assainissement est limité.

Pour aider à répondre aux besoins des personnes déplacées, les équipes médicales et nutritionnelles d’ALIMA leur fournissent des soins vitaux ainsi qu’aux membres de la communauté d’accueil sur cinq sites de la région de Maiduguri et à l’hôpital universitaire de Maiduguri.

ALIMA DOCUMENTARY PROJECT MAIDUGURI NIG. 2

© Benita Nnachortam / ALIMA

 

« Les soins sont bons ici. J’ai remarqué une nette amélioration de l’état de santé de ma fille depuis que je suis arrivée il y a trois jours. J’aimerais que les femmes de mon village sachent qu’elles peuvent venir dans cet hôpital. Tous les soins sont gratuits et les agents de santé ont une bonne attitude. », déclare Hadiza, mère d’Halima, âgée de trois ans. Sa fille a été admise à l’hôpital universitaire de Maiduguri car elle souffre de malnutrition aiguë sévère et de broncho-pneumonie.

Voir en vidéo les actions d’ALIMA pour prévenir et traiter la malnutrition au Nigeria :

Pour en savoir plus, découvrez notre reportage photographique Exposure avec des témoignages de patients et de soignants.

* OCHA, juillet 2021
** OCHA, juillet 2021

Photographie de couverture : © Benita Nnachortam / ALIMA
Ces activités sont rendues possibles grâce aux généreux soutiens de l’Union Européenne (ECHO) et de l’USAID (Agence des États-Unis pour le développement international).