R.D. CONGO

Début de la mission : 2011

CHIFFRES-CLÉS PAYS*

  • 84 millions d’habitants
  • 70 décès pour 1 000 naissances 1
  • 4,5 millions de personnes déplacées internes
  • 260 000 enfants atteints par la malnutrition aigüe sévère dans la région de Kasai (UNICEF)
*Données 2018
1 Banque Mondiale (2019)

CHIFFRES-CLÉS ALIMA*

  • 28 CUBE déployées pour la prise en charge de la fièvre Ebola
  • Ouverture de 3 centres de traitement Ebola à Beni, Katwa et Mambasa
  • 42 295 consultations ambulatoires
  • 2 216 accouchements assistés
*Données 2019

Types d’Interventions

Réponse aux épidémies
Nutrition
Pédiatrie
Santé maternelle
Recherche

Le contexte

La République démocratique du Congo (RDC) est le théâtre de conflits depuis le début des années 90. Ce pays subit une grave crise humanitaire et sanitaire, conséquence de ces nombreuses années d’instabilité. Cette situation a entraîné d’importants déplacements de populations, mais aussi la destruction d’un grand nombre d’installations de santé et de services publics.

Les besoins en matière de santé y sont extrêmement importants. En effet, le paludisme, ainsi que les épidémies de choléra et de rougeole sont très courants dans ce pays, où, selon la Banque Mondiale, le taux de mortalité infantile est l’un des plus élevés au monde. En 2018, la RDC a également été touchée par deux épidémies d’Ebola, dont l’une est devenue la plus importante et la plus meurtrière de l’histoire du pays et continue de faire des victimes aujourd’hui.

© Alexis Huguet / ALIMA

L’impact – Activités sur le terrain

Interventions d’urgence

Entre 2013 et 2017, nos équipes ont mené différents projets d’urgence dans les domaines de la santé, de l’eau, l’assainissement, et l’hygiène, dans l’ancienne province du Katanga.

Entre 2017 et 2018, ALIMA a mené des actions contre les épidémies de choléra, et des interventions dans le cadre de déplacements de populations, notamment dans les provinces du Maniema, de la Tshopo, du Mongala, du Kasaï, de la Lomami, du Haut-Lomami et de Kinshasa.

Enfin, ALIMA a développé des activités de réponse à des épidémies d’Ebola dans les provinces du Bas-Uélé, de l’Équateur et du Nord-Kivu.

Assistance sanitaire aux populations

En 2018, ALIMA a mené plusieurs interventions dans la province du Lomami. Elles comprenaient notamment des projets d’assistance sanitaire, nutritionnelle et de prévention de la malnutrition aiguë sévère, ainsi que la prise en charge médicale et psychosociale des victimes de violences basées sur le genre. 

Enfin, dans la province du Kasaï, ALIMA met en oeuvre depuis 2018 des activités de réponse à l’épidémie de rougeole. Lire notre article sur la rougeole en RDC.

Recherche et nutrition

Depuis 2018, ALIMA mène un projet de recherche innovant (OptiMa) afin de simplifier le traitement de la malnutrition aiguë.

© Caroline Thirion / ALIMA

Riposte contre l’épidémie d’Ebola

Depuis août 2018, nos équipes participent à la riposte contre l’épidémie d’Ebola, en prenant notamment en charge les malades dans les Centres de transit et les Centres de Traitement Ebola de Beni, Katwa et Mambasa, dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri, mais aussi en Equateur. En septembre 2019, ALIMA a transmis la gestion de son Centre de Traitement Ebola de Beni à Médecins Sans Frontières. Lire notre article sur la passation du Centre de Traitement Ebola de Beni.

 

Participation à un essai clinique randomisé sur Ebola

En 2019, ALIMA a participé à un essai clinique qui a permis d’identifier deux traitements efficaces contre Ebola. Le REGN-EB3 et le mAB114 sont des anticorps monoclonaux qui ont permis de baisser la mortalité à 29 % et 34 %, contre 67 % en l’absence de traitement spécifique. Cette avancée majeure a été rendue possible grâce à la mobilisation de toutes les parties prenantes  : l’Organisation Mondiale de la Santé, l’Institut National de Recherche Biomédicale (INRB), en collaboration avec l’Institut national américain de l’allergie et des maladies infectieuses (NIAID/NIH) et trois organisations humanitaires dont ALIMA, qui a contribué pour 60 % du total des admissions de patients via ses Centres de Traitement Ebola de Beni et Katwa.

Accès aux soins de santé primaires à Beni

Ce projet d’accès aux soins primaires, mis en place dans sept aires de santé,  a débuté en octobre 2019 et combine une approche intégrée en santé, nutrition et protection, afin de réduire la morbidité et la mortalité au sein de la population. Il s’agit notamment de fournir des soins de santé primaires aux populations et d’assurer la prise en charge médicale des victimes de violences sexuelles.

Focus sur 2019

En 2019, les équipes d’ALIMA en République démocratique du Congo ont pris en charge 27 982 enfants atteints de paludisme et 16 846 cas de rougeole. De même, elles ont effectué 3 419 consultations prénatales et 1 033 transfusions sanguines.

Réponse à la COVID-19 

Forte de son expérience dans la gestion des épidémies sur le territoire, ALIMA a commencé, dès avril 2020, à appuyer le Ministère de la Santé dans la réponse à la COVID-19.

Avec la fin de l’épidémie d’Ebola dans le Nord-Kivu et l’Ituri, les structures dédiées à la prise en charge d’Ebola sont devenues essentielles dans la lutte contre le nouveau virus.

À Beni (Nord-Kivu), tout en continuant à soutenir des activités de santé primaire, nos équipes se sont mobilisées pour lutter contre la COVID-19, en installant 18 lits dans l’Hôpital général régional de Beni.

Entre fin avril et septembre 2020, ALIMA est aussi intervenue dans les cliniques universitaires de Kinshasa, la capitale du pays concentrant à elle seule 90 % des cas de COVID-19. 50 lits ont été ajoutés au dispositif existant pour apporter des soins aux patients suspects et confirmés dans un état sévère ou critique. Pendant ces cinq mois, ALIMA a pris en charge un peu plus de 200 patients en soins intensifs et de réanimation.

Prestataires de santé, infirmiers, médecins, pédiatres, matrones et d’ingénieurs spécialisés dans l’eau et l’assainissement, ont également bénéficié de formations pour renforcer leurs compétences dans un contexte d’épidémie. Au total, 130 agents de santé ont bénéficié de sessions de formation spécialisées dans la gestion de cette pandémie.

* Photo de couverture © Sylvain Cherkaoui / ALIMA

Actualités liées

  • RD Congo – Fin de la dixième épidémie d’Ebola : des leçons à retenir
    Lire la suite
  • ROUGEOLE EN RD CONGO : “Les enfants sont les principales victimes de l’épidémie”
    Lire la suite

Découvrir nos missions par pays

Mali

Nigéria

Soudan du Sud

Contactez-nous au Sénégal

Route de l'Aéroport,
Rue NG 96
BP: 15530. Dakar, Sénégal

Contactez-nous en France

15, rue des immeubles industriels 75011 Paris
+33 (0)1 40 33 95 19

Contactez-nous aux
USA

One Whitehall Street, 2nd Fl,
 New York NY 10004
+1 (646) 619-9074

Contactez-nous en Australie

15 Hazlewood Street, New Farm, Brisbane, Queensland
Australia 4005
 +61 419 744 274
Contactez-nous au Sénégal
Route de l'Aéroport, Rue NG 96
   BP: 15530. Dakar, Sénégal
office@alima.ngo
Contactez-nous en France
15, rue des immeubles industriels
   75011 Paris France.
+33 (0)1 40 33 95 19
office@alima.ngo
Contactez-nous aux USA
One Whitehall Street, 2nd Fl,
    New York NY 10004, USA
+1 (646) 619-9074
info.usa@alima.ngo
Contactez-nous en Australie
PO Box 3716,
  Marsfield NSW 2122, Australia
+61 298682400
info.aus@alima.ngo

Association Loi 1901 - Numéro d’enregistrement et SIREN : 831 620 398

 

Si vous êtes imposable sur le revenu, vous bénéficiez d’une réduction d’impôts de 75% du montant de votre don dans la limite de 1 000 euros. Au-delà, la réduction est de 66%, dans la limite de 20% de votre revenu imposable.